Couverture d’un large choix de moyens de déplacement

Outre les vélos (électriques), les engins de déplacement sont également couverts qu’ils soient motorisés (jusqu’à 45 km/h) ou non.

Assistance étendue

Les cas de panne, d’accident, de vol, de tentative de vol et de crevaison sont couverts.

Indemnisation des dégâts matériels jusqu’à 2500 euros

En cas d’accident, votre vélo (électrique) et ses accessoires, ou votre engin de déplacement, sont/est être couvert(s) à hauteur de 1000 ou 2500 euros selon votre choix.

Indemnisation de vos dommages corporels en cas d’accident

Jusqu’à 6250 euros d’indemnisation pour vos frais médicaux.
Indemnité forfaitaire pouvant aller jusqu’à 250.000 euros en fonction du pourcentage d’invalidité.
En cas de décès : indemnité forfaitaire de 25.000 euros versée à vos proches.

Pourquoi le Pack OmniMobility est-il intéressant pour moi ?

Lorsque vous circulez à vélo, trottinette électrique, mono-roue… vous n’êtes jamais à l’abri d’un pépin technique. Voire d’un accident. Et malheureusement, lorsque cela se produit, les frais des dégâts matériels et/ou corporels peuvent vite grimper. Le Pack OmniMobility est l’extension parfaite de votre Top Familiale qui assure les dommages causés aux tiers.

Votre Pack OmniMobility couvre un large choix de moyens de déplacement :

  • les vélos « classiques », vélos électriques (max. 25 km/h et max. 1kW) et vélos avec assistance au pédalage (sans limite de vitesse) ;
  • les engins de déplacement motorisés (trottinettes électriques, mono-roues, hoverboards, gyropodes (segways)… avec une vitesse max. 45 km/h) ou non (skateboards, patins à roulettes, etc.) ;
  • les fauteuils roulants (électriques) avec une vitesse max. de 25 km/h.

Vous bénéficiez non seulement d’indemnisations importantes en cas de dommages matériels ou corporels, mais vous profitez aussi d’une assistance. Et ce, durant toutes vos activités à vélo ou autre engin de déplacement susmentionné (sauf durant les compétitions) : en ville, pour vous rendre au travail, à l’école, en balade, etc.

En cas de dommages corporels : vous êtes aussi couvert si vous louez l’un des types de moyens de déplacement mentionnés ci-dessus pour votre propre usage. De plus, sur les vélos munis d’un siège ou dispositif adapté, le nombre de passagers n’est pas limité. Les dommages corporels de ces derniers (en leur qualité d’assuré) sont également couverts.

En cas de dégâts matériels : si vous êtes blessé lors d’un accident et que le nombre de jours d’incapacité est de 2 jours au moins, votre vélo (électrique) et ses accessoires, ou votre engin de déplacement, sont/est couvert(s) à hauteur de 1000 ou 2500 euros selon votre choix.

Pour que votre protection soit totalement adaptée à vos besoins, vous pouvez choisir :

  • la formule qui vous convient le mieux (individuelle, couple ou famille) ;
  • la valeur pour laquelle vous assurez vos vélos et autres engins de déplacement (jusqu’à 2500 euros par vélo ou engin de déplacement).
Que couvre le Pack OmniMobility ?

Votre Pack OmniMobility réunit 5 garanties pour vous offrir une protection optimale :

  • Indemnisation des frais médicaux restant à votre charge après intervention de votre mutuelle : jusqu’à 6250 euros, sans franchise et partout dans le monde !
  • Jusqu’à 2500 euros d’indemnisation des dommages matériels sur votre vélo et ses accessoires (siège pour enfant, troisième roue…) ainsi que sur les autres moyens de déplacement susmentionnés, en cas de blessures lors d’un accident entraînant une incapacité de 2 jours au moins.
  • Indemnité forfaitaire pouvant aller jusqu’à 250.000 euros selon le pourcentage d’invalidité suite à votre accident.
  • Indemnité forfaitaire de 25.000 euros versée à vos proches si vous décédez suite à l’accident.
  • Assistance présente en cas de besoin :
    • Votre vélo ou autre moyen de déplacement est accidenté ? Vous avez une panne technique ? Un pneu crevé ? Un réparateur est envoyé sur place.
    • Votre vélo n’est pas réparable sur place ? Il a été volé ? Cette assistance vous garantit le retour à votre domicile ou, si vous le désirez, la poursuite de votre voyage et la mise à disposition d’un vélo de remplacement (durant max. 7 jours).
    • Vous pouvez faire appel à cette assistance jusqu’à trois fois par an.
Où et quand suis-je couvert ?

L’assistance liée à votre Pack OmniMobility intervient partout en Belgique (dès que vous êtes à 1 km au moins de votre domicile) et jusqu’à 30 km au-delà de la frontière.
Les garanties « Dégâts matériels » et « Dégâts corporels » s’appliquent partout dans le monde !

Quelle est la durée de mon contrat d’assurance ?
Votre contrat dure un an, avec renouvellement automatique pour la même durée. Sauf si vous souhaitez y mettre fin ou qu’AG Insurance résilie votre contrat (au moins 3 mois avant la fin du contrat).

Que se passe-t-il en cas d’accident ?

Vous êtes blessé à la suite d’un accident de vélo ou autre moyen de déplacement ? Ce dernier est endommagé ?
Appelez-nous, votre Pack OmniMobility s’occupe de tout : les dégâts matériels sont couverts et, en plus, vous serez rapidement indemnisé pour vos blessures, sans discussion quant à votre éventuelle responsabilité.

Vous êtes immobilisé à la suite d’un accident, d’une panne, d’une crevaison, de la perte de la clé du cadenas ou blocage du cadenas de votre vélo ou autre moyen de déplacement ?
Un réparateur est envoyé sur place.

Votre vélo ou autre moyen de déplacement est irréparable ou volé ? 
Votre assistance prévoit :

  • le dépannage et le remorquage ;
  • l’acheminement jusque chez le réparateur ou à votre domicile ;
  • la mise à disposition d’un vélo de remplacement, jusqu’à 7 jours durant si nécessaire. Uniquement pour le vélo (électrique).
En utilisant l’App Mobility Assist, contactez plus rapidement notre assistance : votre position est automatiquement localisée et vous pouvez suivre en direct la dépanneuse (l’app est disponible sur le Play Store et l’App Store).
Cette assistance liée à votre Pack OmniMobility peut intervenir jusqu’à 3 fois par an. En Belgique, dès que vous êtes à plus d’1 km de votre domicile et jusqu’à 30 km au-delà des frontières !
Des tiers sont blessés et/ou ont subi des dommages matériels ? 
Vous êtes couvert grâce à votre R. C. Vie privée Top Familiale.
Quels sont les risques non couverts ?

– Les dommages causés à des pièces du vélo ou autre moyen de déplacement suite à un vice de construction ou de matière, d’usure, d’un manque manifeste d’entretien de ces pièces ou d’un usage du vélo ou autre moyen de déplacement non conforme aux prescriptions du constructeur.

– Les dommages causés ou aggravés par les objets transportés, ainsi que par la surcharge du vélo, de sa remorque ou d’un autre moyen de déplacement.

– L’assistance en cas de panne et de crevaison ne s’applique pas aux engins de déplacement non motorisés (skateboard, patins à roulettes, etc.). Mais elle reste valable pour les personnes.

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive. Pour connaître l’étendue exacte des garanties, référez-vous aux conditions générales disponibles dans l’onglet ci-dessous et que vous pouvez obtenir gratuitement auprès de votre intermédiaire.

 

Selon le site belgium.be, chacun de nous produit 1 kg de déchets ménagers chaque jour. Sans compter les déchets qui proviennent de la fabrication de nos biens de consommation. Le chiffre s’élève alors à 3 500 kg de déchets industriels par personne chaque année.

Que sont les déchets cachés ?

La production de 1 kg d’aluminium utilisable représente, par exemple, 5 kg de déchets cachés, 1 GSM équivaut à 75 kg, 1 ordinateur à 1 500 kg et 1 bague en or à 2 tonnes ! Ces déchets sont produits lors de la fabrication de nos biens de consommation et cela a d’énormes répercussions sur l’environnement. Outre les déchets cachés, notre société produit une quantité astronomique d’emballages. En 2016, l’économie et les ménages belges ont produit ensemble un peu plus de 63 millions de tonnes de déchets !

Comment contribuer à leur réduction ?

Emballages versus vente en vrac

Les emballages sont parfois indispensables. Ils protègent et conservent les aliments. Mais nous pouvons en réduire considérablement le nombre en optant pour des emballages réutilisables. De plus en plus d’enseignes nous encouragent d’ailleurs à le faire, et les magasins de vente en vrac se multiplient. On n’en comptait qu’une dizaine en Belgique en 2015. Aujourd’hui, une centaine d’adresses proposent la vente en vrac. Il y en a certainement une près de chez vous. Une blogueuse convaincue en dresse la liste sur son site zerocarabistouille.be. Il regorge également d’astuces qui visent toutes le même objectif : le zéro déchet.

Trier, réutiliser… les gestes les plus simples comptent

Savez-vous que 670 cannettes contribuent par exemple à la fabrication d’un vélo ? Que 27 bouteilles PET permettent la fabrication de 1 pull polaire ? Le recyclage contribue considérablement à la réduction des déchets, et trier ne nous demande pas beaucoup d’effort.

Vous vous demandez ce que deviennent vos déchets recyclables ?

Rendez-vous sur le site d’Intradel. Vous y trouverez également de nombreuses idées simples pour produire moins de déchets au quotidien, comme le fait d’emporter une gourde d’eau du robinet, d’utiliser une boîte à tartine, de donner à un magasin de seconde main ou d’utiliser des batteries rechargeables.

Stop au coton-tige et aux produits à usage unique contenant du plastique !

Comme les brosses à dents, les cotons-tiges sont extrêmement polluants pour la planète. Mais leur usage est nocif aussi pour notre santé. Il est estimé que 5 milliards de cotons-tiges sont utilisés chaque année et que plus d’un million de tonnes d’entre eux se retrouvent sur les plages et dans les égouts. Or, il existe des alternatives aux cotons-tiges et il est bon de rappeler que seule la partie visible de l’oreille nécessite d’être nettoyée.

La Commission européenne a proposé de les interdire, au même titre que les pailles, couverts ou assiettes en plastique, par exemple. En attendant cette interdiction et vu l’urgence, le bon sens nous invite à ne plus en utiliser.

Savez-vous que les retours d’achats en ligne finissent souvent à la poubelle ?

Les achats en ligne sont de plus en plus populaires surtout lorsque nous avons la possibilité de retourner les colis sans frais à l’expéditeur. Il y aurait également un comportement d’achat impulsif chez les jeunes, qui savent, dès l’achat, qu’ils renverront une partie de leur commande.

Le nombre de retours est tel qu’il est souvent plus coûteux pour les entreprises de commerce en ligne de vérifier les produits renvoyés que de les détruire… ils finissent donc à la poubelle.

Sachant que le volume des déchets pourrait augmenter de 70 % dans le monde d’ici 2050, toute contribution à leur réduction est la bienvenue. Pensons-y !

Sources :
www.belgium.be
www.rtbf.be
www.lesoir.be